Le guide de l'accompagnement

Idéation

Offre business

L’offre business rassemble les prérequis relatifs à la construction et l’affinement du modèle économique de la start-up (définition et réalisation progressive de l’offre, stratégie de commercialisation, acquisition de clients) et les partenariats stratégiques et commerciaux requis pour le développement de l’offre.

  • Test du positionnement de l’offre
  • Analyse du marché finalisée et testée sur le terrain
  • Étude de faisabilité technique réalisée et testée auprès d’experts
  • Principales hypothèses du business plan définies
  • Éventuels partenariats décisifs identifiés

 

Ressources humaines

Les ressources humaines abordent les questions d’identification des compétences, recrutement, et de développement des équipes au fur et à mesure de la croissance des équipes.

  • Associés trouvés

 

Organisation

L’organisation concentre les prérequis relatifs à la structuration de la start-up en termes d’infrastructure (lieu de travail), d’outils et processus (pilotage, gestion des données clients / CRM, architecture informatique, technologies), de gestion des risques (sécurité, propriété intellectuelle) et de problématiques juridiques (pacte d’actionnaires, filiales).

 

Ecosystème

L’écosystème présente les prérequis relatifs à l’environnement dans lequel évolue la start-up, notamment la participation à des concours de start-up, la construction d’un réseau et le support d’acteurs clés de l’accompagnement, de financement, et de médias.

  • Premiers échanges avec des acteurs de l’accompagnement pour tester le concept
  • Éventuelle participation à des Hackathons et meet up sectoriels

 

 

 

 

Au cours de l’idéation, l’entrepreneur crée le concept de sa start-up : sa priorité porte sur la définition du positionnement de son offre et de son business model. Pour s’assurer de la validité de ce concept, il doit dès à présent identifier des segments clients cibles, un marché adressable et des façons de différencier son offre pour entrevoir un succès potentiel.

Une entreprise se crée rarement avec un seul associé,et c’est lors de l’idéation que le fondateur est amené à chercher un/e autre associé(e), un choix critique pour l’avenir de son entreprise : la complémentarité des compétences ne suffit pas, la complicité entre les fondateurs est déterminante pour le succès d’une start-up.

Pour ne pas mettre en péril une start-up en cas de mésentente, il est préférable dès l’idéation de définir les principes structurants du pacte d’actionnaires, en particulier les clauses de sortie.

« Aucun business plan ne résiste à des premiers tests réels avec des clients. En phase d’idéation ou conception, nous forçons toutes nos startups à aller se confronter régulièrement à la réalité des retours clients, à affiner l’expérience utilisateur pour converger le plus rapidement vers notre obsession : Make something people want. »

  • Olivier Cotinat, Schoolab

« Le choix de l’associé est déterminant : l’entente et la complémentarité sont clés, la dispute étant une cause majeure d’échec. »

  • Julie d’Isanto, Wilco

« Il faut choisir un associé qui dispose des compétences qui nous manquent. Être honnête envers soi-même et connaître ses propres limites (par exemples pour un tech, s’associer à un profil commercial). »

  • Elodie Duru, Aquitaine Sciences Transfert

 

Le guide de l'accompagnement
Télécharger le PDF