Le guide de l'accompagnement

Pourquoi se faire accompagner ?

Le suivi d’une start-up par une structure d’accompagnement permet à la fois d’améliorer sa pérennité et d’accélérer sa croissance. Ainsi, une start-up non accompagnée a deux fois plus de chances de faire faillite qu’une start-up non accompagnée. L’enjeu est de taille, puisque la réussite des start-ups permettra de générer 400 000 emplois nets.

2XLes start-ups accompagnées ont deux vois plus de chance de réussir.
400 000Emplois nets pourraient être créés par les start-ups d’ici 2022.
15%Des Français (18-64 ans) ont l’intention de fonder une entreprise dans les 3 ans.
2La France compte seulement 2 licornes contre 13 Outre-Manche et 226 au niveau mondial.

Le parcours de l'entrepreneur

De la définition de son idée à la croissance internationale de l’entreprise, le parcours de l’entrepreneur comporte plusieurs étapes de développement typique de son projet.

Chaque étape se caractérise par un objectif principal, un mode de financement et une taille moyenne d’employés dans la start-up. À la fin de la dernière étape, la start-up commence à être considérée comme une PME.

L’entrepreneur rencontrera des problématiques spécifiques à chaque étape de son développement : l’appui d’un accompagnateur externe peut lui permettre de bénéficier de l’expertise nécessaire pour résoudre ses difficultés.

L’idéation : Créer un concept et analyser les conditions de succès du marché Financement par les fondateurs / Associés
La création : Créer un prototype et mettre en place l'entreprise Fonds des friends & family, subventions / < 3 employés (stagiaires)
La création : Créer un prototype et mettre en place l'entreprise Fonds des friends & family, subventions / < 3 employés (stagiaires)
Le scalling : Obtenir un chiffre d'affaires significatif sur un marché de taille critique Série A, dette, financement public / 15-80 employés
L'expansion : Étendre l'offre sur plusieurs marchés notamment à l'international Série B, dette, financement public / > 80 employés

Comment choisir son accompagnateur ?

Nombreuses sont les problématiques auxquelles doit faire face un entrepreneur, et le spectre de compétences pour y répondre est bien vaste. C’est justement pour palier ce manque de compétences, d’expérience et de temps que les structures d’accompagnement existent.
Pour répondre à ces problématiques, les accompagnateurs présentent une offre sur 3 volets :

  • Environnement et infrastructure ;
  • Conseil et business développement ;
  • Financement.

Selon l’étape de développement à laquelle se trouve l’entrepreneur et ses besoins, l’entrepreneur pourra choisir quel type de structure (couveuse, incubateur, pépinière, accélérateur…) est la plus à même de l’accompagner.

Dans cette décision, l’entrepreneur devra garder en tête six « règles d’or » pour maximiser l’impact de l’accompagnateur dans la croissance de sa start-up.

 

Vérifier la compatibilité de l’offre réelle de l’accompagnateur avec ces besoins
Identifier les besoins d'accompagnement de votre start-up, à partir des problématiques clés déjà rencontrées ou anticipées selon l’étape de développement
Être sûr que la contrepartie exigée en vaut la peine
S’appuyer sur des indicateurs de performance et sur le retour d’expérience d’autres entrepreneurs pour vérifier la qualité réelle d’un accompagnateur
Choisir un accompagnateur transparent et bienveillant qui a envie que votre start-up soit pérenne : privilégier l’entente et le track-record à la marque
S’entourer de plusieurs structures aux prestations complémentaires, sans trop en cumuler au risque de ne pouvoir allouer assez de temps pour bénéficier au maximum de leur valeur
Le guide de l'accompagnement
Télécharger le PDF